Mexique
Leave a comment

Mexique : instants choisis du Yucatán

Si vous êtes un lecteur régulier du Bocal, vous connaissez déjà un peu la grande ville de Mexico City, la magnifique Cuadra San Cristobal ou encore les gigantesques Pyramides de Teotihuacan. Cette fois-ci, on sort de Mexico, direction le magnifique Yucatán.

Mexico City, vous connaissez

Mais permettez-moi d’ajouter une petite chose : vous êtes dans le centre ville, tout proche du Palais des Beaux-Arts ? Profitez-en pour monter au sommet de la tour Telcel Latinoamerica. Si vous vous rendez au bar, la montée est gratuite. Pas la peine de consommer et de toutes façons, seule la vue est attrayante :

Direction le Yucatán ! Premier arrêt : Valladolid

Pour vous rendre à Valladolid, on vous conseille un vol Mexico – Cancún, puis de louer une voiture. Il faut compter environ 2 heures de route, un peu vide et toute droite, où les virages se font rares.

Arrivés à Valladolid, on pose nos affaires à la Casa San Roque. Petit hotel avec un très bon accueil, des chambres confortables et une très jolie petite piscine.
La ville est organisée autour d’un parc et de la très belle Cathédrale San Gervasio. Les couleurs sont incroyables, ça met tout de suite de bonne humeur :)
Partout dans les rues se succèdent de belles bâtisses, des petits magasins, de grands restaurants… Comme celui de l’hôtel El Méson del Marqués. Le menu est complet, le décor hacienda est incroyable et le service est au top ! Sur cette même place, nous avons aussi essayé le restaurant Atrio del Mayab, nettement moins convaincant.

2ème arrêt : Chichén Itzá

Lorsqu’on voyage dans le Yucatán, le site de Chichén Itzá est quasiment inévitable.
Contrairement à Teotihucan, on ne peut pas grimper au sommet des pyramides. Mais qu’importe, car le site est extrêmement chargé en histoire. Les conseils d’un guide local sont précieux pour mieux comprendre toute l’histoire qui entoure ce lieu mystique. Si vous ne pensez pas visiter Chichén Itzá d’ici peu, vous trouverez sur internet plusieurs reportages et articles à ce sujet, c’est passionnant.

Les fans d’architectures se régaleront et les adeptes de géométrie parfaite seront en extase face à ce savoir-faire incroyable. Par exemple, les escaliers de la pyramides laissent apparaître la forme d’un serpent une seule fois par an grâce au soleil.

Ik Kil, premier cénote

Après une visite sous le soleil plombant de Chichén Itzá, vous chercherez de quoi vous rafraîchir. Bonne nouvelle, à quelques minutes à peine se trouve le cénote Ik Kil.
Soyons honnêtes, c’est touristique, il y a un peu de monde, c’est payant mais c’est très beau.
C’est une véritable piscine d’eau de source au fond d’un puit dans lequel les racines des arbres viennent tremper le bout de leurs racines. Si vous venez à la bonne heure, vous aurez la chance d’observer les rayons de soleil se refléter sur la surface de l’eau pour éclairer l’ensemble du puit.

Pyramides Ek Balam

Ici il est possible de se rendre au sommet des différents édifices. Après avoir grimpé toutes les marches jusqu’au sommet, l’océan de verdure qui s’offre à vous est une belle récompense.

À l’écart des sentiers battus : Río Lagartos

À une heure de route des pyramides, se trouve Río Lagartos, un petit village de pêcheurs.
Un petit détour en voiture, mais un passage vivement conseillé pour les amoureux de belles couleurs. Les maisons aux décorations atypiques, les rues colorées et le calme de ce village fut une vraie belle découverte.
Ici on célèbre les flamants roses, que l’on retrouve un peu partout dans la déco de la ville. Et pour cause, les vrais ne sont pas loin… Pour les croiser il faut prendre un petit bateau qui vous emmènera à travers la lagune et le fameux lac rose.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vos petits mots / commentaires